Infrastructures : Alexis Gisaro satisfait ses hôtes

C’était une journée marathon au cabinet du Ministre d’État, Ministre des Infrastructures et Travaux Publics, Alexis Gisaro Muvunyi, le mercredi 21 septembre 2022. Tour à tour, Alexis Gisaro s’est entretenu avec l’Ambassadeur de la République d’Espagne, le Coordonnateur Exécutif du Bureau de Coordination de Contrôle et de suivi du projet en eau profonde de Banana qui a conduit la délégation de l’entreprise DP Word et deux Sénateurs

Pour Charles Roblès, Ambassadeur d’Espagne en RDC, il était question de se rendre compte de ce qu’est le Ministère des Infrastructures et Travaux Publics et son importance dans le développement de la Rd. Congo.

 » Dans mon expérience dans plusieurs pays où j’étais en poste, j’ai compris qu’un pays comme chez moi en Espagne, se développe quand les routes sont bonnes… », a laissé entendre Charles Roblès.

De ce fait, il s’est dit satisfait des réponses reçues d’Alexis Gisaro sur les différents projets en cours. Notamment, celui du développement de 145 territoires.

Tout après, c’était le tour de la délégation de DP Word conduite par le Coordonnateur Exécutif du Bureau de Coordination de Contrôle et de suivi du projet en eau profonde de Banana.
Durant leur séance de travail, le Coordonnateur a signifié qu’il était important de lever sur des questions laissées en suspens.

 » Il est dans l’obligation de l’État congolais de remettre en état la route Banana-Kinshasa selon certaines spécificités techniques afin de supporter le flux entre Kinshasa et Banana (vice-versa), lorsque le port sera érigé. »

Sorti rassuré de cette rencontre, le Coordonnateur de ce bureau de Coordination a indiqué que dans moins de trois semaines, un cahier des charges sera donné à toutes les parties prenantes pour sa validation, bien évidemment après des études qui seront menées par l’ACGT.

De l’autre côté, c’est le Sénateur Mabaya Gizi qui a été reçu par Alexis Gisaro. Dans sa gibecière, l’élu des élus a plaidé auprès de Gisaro afin que le financement de la Banque Africaine de Développement (BAD) ait un impact visible dans les infrastructures routières dans son électorat.

 » Nous avons parlé aussi du pont Kwilu qui est menacé par les eaux qui viennent de partout et aussi par des érosions vers la rive droite. Nous avons échangé avec le Ministre pour que les interventions se fassent rapidement afin de ne pas dépenser beaucoup d’argent après », a signifié le Sénateur Mabaya.

Pour clôturer cette série, une autre sénatrice, c’est Mwando Katempa Christine a profité pour présenter au patron des ITP, la problématique de réhabilitation du port de Moba dans la province du Tanganyika.

Satisfaite de la présence l’entreprise contractante dans cet échange, la Sénatrice a signifié qu’il se tiendra incessamment, une séance de travail afin de redéfinir des responsabilités.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *